Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Miroir

Le Miroir

Menu

Le projet

Depuis toute petite on me dit joviale, aimante, généreuse.

On me le dit à demi-mot, quand on a plus choix. Quand je pleure, quand j'ai de la peine.

Récemment j'ai coupé les ponts avec mes parents, deux parasites toxiques narcissiques et pervers.

2 ans de thérapie.

Constat: Toutes les personnes de mon entourage à part quelques rares exceptions sont exactement comme mes parents.

Répliquons l'ambiance familiale, nous n'avons toujours vécu que cela.

Ce matin, j'ai décidé que je n'en pouvais plus. Je n'en pouvais plus du désintéressement ou de la gentillesse intéressée. J'en ai marre qu'on s'occupe de moi que pour me soutirer quelque chose ou lorsqu'on a pas le choix, quand il serait socialement inacceptable de ne pas m'épauler.

Je m'enfoncerai dans cette spirale aussi profond que je le pourrai. Certains diront que c'est malsain, d'autres diront que c'est de la vengeance, moi je dis simplement que je dois le faire. Je dois le vivre. J'en ai marre.

L'indifférence est comme un venin, il faut le recracher à un certain point dans sa vie.

J'y partagerai ici mes expériences.

Une seule règle: Je continuerai de jouer la comédie de la fille pimpante et heureuse pour le bien de mon entreprise qui elle ne m'a jamais déçue. Cessez la mascarade détruirait ce que j'ai mis tant de temps à construire.

Je ne sais pas combien de temps cela va durer.

On verra.